Facebook

Twitter

Google Plus

YouTube

Le journal La Presse du 30 octobre 2014 parle des innovations de l'IAE Tunis

Évaluer cet élément
(0 Votes)
    Publié dans A la Une
  • dimanche, 25 octobre 2015 00:00
Le journal La Presse du 30 octobre 2014 parle des innovations de l'IAE Tunis Le journal La Presse du 30 octobre 2014 parle des innovations de l'IAE Tunis Le journal La Presse du 30 octobre 2014 parle des innovations de l'IAE Tunis

L’une des initiatives lancées par des enseignants chevronnés tunisiens est celle qui concerne l’Institut d’administration des entreprises de Tunis (IAE Tunis), menée en partenariat avec l’Ecole nationale d’administration publique du Canada (Enap).

Ainsi, cet institut offre cette semaine aux meilleurs candidats huit bourses d’études pour l’année universitaire 2014/2015 dont deux bourses pour l’inscription en première année en licence fondamentale, deux pour le master professionnel en ingénierie financière et bancaire, deux pour le master professionnel en comptabilité, contrôle et audit et deux autres pour le master de recherche en monnaie, banque et finance. «Les étudiants sélectionnés après un examen du dossier et un entretien avec le jury pourront étudier gratuitement au sein de l’Institut durant une année», souligne M. Tahar Rajhi, président du Conseil d’Administration de cet établissement. Le dépôt des dossiers — qui doivent contenir des copies certifiées conformes du bac et de la licence et des relevés de notes des trois années de licence — est prévu pour ce vendredi. Les résultats seront publiés le 3 novembre prochain pour commencer tout de suite les études.
Selon notre interlocuteur, l’Institut encadre sa première promotion au cours de cette année universitaire. La qualité et la rigueur constituent le credo affiché par les enseignants qui veulent former des cadres hautement qualifiés pour répondre aux besoins des entreprises économiques et apporter le plus. Un accompagnement est assuré auprès des étudiants afin que les plus brillants puissent s’inscrire en doctorat dans d’autres universités au Canada ou en France. Le master professionnel permet à l’étudiant de s’intégrer facilement en milieu professionnel pour mettre ses connaissance au profit de l’entreprise afin qu’elle améliore ses performances. La recherche effectuée par l’étudiant ne tombe pas dans les oubliettes et elle sera tout de suite exploitée par les entreprises. L’institut travaille pour l’accréditation de ses activités après une période de deux à trois ans, le temps d’effectuer l’évaluation en toute objectivité pour connaître les points forts et éventuellement les points faibles à traiter.
A la faveur d’un accord signé avec la Banque Zitouna, les étudiants peuvent contracter des crédits pour entamer leurs études dans cet Institut qui a signé aussi un accord de partenariat avec l’Université d’El Manar. Intégré dans un réseau d’Instituts d’Administration des entreprises étrangers, cet établissement a organisé le lundi 20 octobre un séminaire sur les perspectives des études universitaires en présence d’éminents spécialistes tunisiens et français qui ont promis d’offrir des places pour les études dans les universités françaises au profit des plus méritants des étudiants. Pour réussir le pari de la qualité, l’Institut a mobilisé un effectif de haut niveau composé notamment de huit docteurs enseignants permanents ainsi que  de quatre enseignants et de quatre maîtres de conférence. On fait appel aussi, de temps à autre, à d’éminents enseignants tunisiens et étrangers. L’octroi des co-diplômes (avec des universités étrangères) serait possible dans une période de trois ans après l’évaluation des activités.

Article complet dans le site : La presse (30-11-2014)

 

Inscription Newsletter